Journée mondiale de la Terre : nos gestes pour la préserver 🙏

Earth day: our tips to preserve her 🙏


Les origines de cet événement

La journée mondiale de la Terre a été célébrée pour la première fois le 22 avril 1970, et est aujourd’hui reconnue comme étant l’événement environnemental le plus populaire au monde, célébrée par plus de 500 millions de personnes, dans 184 pays.

C’est le sénateur américain Gaylord Nelson qui en est le fondateur, souhaitant encourager les étudiants à s’engager dans des projets de sensibilisation à l’environnement.


L’importance de la sensibilisation 

C’est le 30 mars 2005 que fut publié la première évaluation des écosystèmes pour le millénaire, par l’Unesco. Ce premier rapport, qui montrait l’effet négatif de l’Homme sur la planète, n’a cessé de s’empirer. Les demandes de ressources en eau, bois, nourriture ou encore en énergie ne font qu’augmenter de plus bel notre dette envers la Terre.

Des solutions existent, cependant, afin d’éviter la catastrophe et ainsi de protéger la Terre, les animaux et l’Homme. En l’honneur de cette journée dédiée à notre planète, Arsayo souhaite vous donner tous ses conseils pour mieux vivre en accord avec notre environnement, tout en appréciant ses ressources !


Nos gestes débutants : le plus dur c'est de s'y mettre !

Concernant l’éco-responsabilité, chacun son rythme ! Nous en sommes conscient. C’est pourquoi nous avons décidé de vous donner des astuces par niveau. À vous de voir ce que vous êtes prêts à accomplir. Chaque geste compte.


  1. Supprimer ses mails et se désabonner des newsletters inutiles

Aujourd’hui, nous avons peur de manquer l’information ou la promotion du siècle (ou plutôt de la semaine). C’est pourquoi nous avons tendance à accumuler les abonnements inutiles, et recevons des mails que l’on ouvre même plus. Désabonnez-vous ! La pollution numérique est en grande partie responsable du dérèglement climatique, et les boites mails pleines l’alimente. Supprimez vos spams, mails ouverts… En quelques clics, vous prendrez l’habitude de trier vos mails. La planète vous dira merci !

 

  1. Coller un « stop pub » sur sa boite aux lettres

Un geste très simple, mais efficace. Il va permettre de réduire votre production de déchets, et réduire la demande de ces prospectus que personne ne lit !

 

  1. Recycler ses déchets

Un simple coup d’œil à l’étiquette de ce que l’on consomme, et le réflexe de jeter dans la bonne poubelle. Grâce à des sites comme Siredom plus de doute à avoir ! On peut même imprimer l’image sur le frigo en cas de doute.

 

Nos gestes intermédiaire : vous êtes sur la bonne voie !

 

  1. Utiliser une gourde et/ou du charbon au lieu de bouteilles plastiques

Le plastique représente 73% des déchets à travers le monde. Pour que ce chiffre baisse, il faut éviter au maximum d’en consommer, car comme on le sait : l’offre répond à la demander. Munissez-vous d’une bonne gourde et d’eau du robinet, avec un bâton de charbon pour la purifier si nécessaire et ainsi vous direz adieu aux bouteilles plastique !

 

  1. Aller se balader pour ramasser les déchets

 Eh oui, même si nous sommes beaucoup à faire des efforts, nos déchets se retrouvent encore beaucoup trop souvent dans la nature ou dans la rue ! Prendre le temps de ramasser les déchets lors d’une balade quotidienne, c’est s’assurer que ceux-ci ne finissent pas par tuer un animal, ou par parcourir les fleuves, mers et océans !

 

  1. Manger de saison

 Consommer des aliments de saison, c’est simple et très écologique ! Cela favorise les circuits courts, on participe donc à l’économie de son pays, et cela réduit les transports de ces aliments, et donc leur émission en CO2 ! Aussi, les aliments de saison ne sont pas la par hasard. Ils répondent au besoin du corps humain. Alors laissez tomber les tomates en hiver et les potirons en été ! Si besoin, vous pouvez télécharger la fiche des aliments de saison sur MangerBouger.fr.

 

Nos gestes confirmés : tu nous impressionnes !

 

  1. Réduire sa consommation de viande et de poisson

 La production de viande a de lourdes conséquences sur le dérèglement climatique, la déforestation et sur l’utilisation des ressources en eau. En 2015, l’élevage était responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre (soit plus que la France et les États-Unis réunis). Pour le poisson, c’est la même histoire. Sa consommation quotidienne entraine une surexploitation de 90% des espèces sous-marines. Remplacez la viande et le poisson par de la protéine végétale comme la spiruline ou le soja !

 

  1. Arrêter de consommer la fast fashion

 Même si les stratégies de communication de ces marques nous tentent à longueur de journée, résister à la fast fashion est un geste écologique conséquent ! Privilégier les marques éthiques et européennes, c’est choisir le bien-être de la planète, et le sien. Consommer un vêtement qui a peu voyagé, conçu avec des matières recyclables ou recyclées et naturelles, même si le prix est plus élevé qu’un produit issu de la fast fashion, c’est changer son mode de consommation pour un avenir plein d’espoir, et plus bienveillant de tous : les humains, les animaux, et la planète.

 

 

  1. Utiliser au minimum la voiture

 Les transports individuels motorisés comme la voiture ou la moto sont très polluants, du fait que l’énergie utilisée pour une seule personne est démesurément élevée. Afin d’effectuer ses trajets en réduisant son impact écologique, vous pouvez : prendre les transports en commun, faire du co-voiturage, prendre le vélo, la trottinette ou un skate pour les plus téméraires !

gestes pour la planète

Et voilà.
Nous vous avons donner tous nos secrets pour faciliter la vie à tous les êtres vivants de cette planète. Bien-sûr, il y en a des centaines d’autres, mais chez Arsayo nous pensons qu’il vaut mieux avancer pas à pas, sans donner envie de baisser les bras. Devenir éco-responsable est un long chemin, mais si nous y croyons tous ensemble, nous arrivons à changer les choses !