Féministes, tant qu'il le faudra.

Feminism, as long as it has to be

Le sujet a explosé récemment dans les médias et sur les réseaux sociaux, et il était temps, car il nous concerne toutes et tous : le féminisme.

Aujourd'hui, c'est le 8 mars, non pas journée de la femme, mais journée internationale pour les droits des femmes, c'est tout de suite plus ambitieux. Car les femmes du monde entier méritent bien plus qu'une rose, non ?

Pourquoi cette date ?

Le premier 8 mars historique serait celui de 1917, à St Petersbourg, où étudiantes et ouvrières se mirent en grêve et défilèrent ensemble, à l'aube de la révolution soviétique. La journaliste et activiste allemande Clara Zetkin avait déjà appelé à trouver une date commune de manifestation dès 1910. La légende évoque aussi le 8 mars 1857, jour de manifestation des couturières à New York : l'histoire est séduisante, mais non avérée.

8 mars 2017 Russie


manifestation 8 Mars 2020 Paris

Toujours est-il qu'un siècle après St Petersbourg, les femmes du monde entier continuent de défiler à cette même date. Tant de droits, de libertés et d'égalités sont encore à défendre et conquérir.

Des chiffres, des infos et des pistes pour agir par ici.

Industrie de la mode, les femmes en première ligne

Dans notre atelier de confection au Portugal (dirigé par une femme), les artisanes sont majoritaires, à l'image du secteur textile dans le monde (80% de la main d'oeuvre est féminine selon le mouvement Fashion Revolution).  

I made your bag Arsayo

On se souvient encore du drame du Rana Plaza le 24 avril 2013  - une autre date qui nous touche - où plus de 1100 personnes ont péri dans l'effondrement d'un immeuble insalubre, dédié à la fabrication de vêtements fast fashion. Majoritairement des femmes. Cet évènement a sonné le réveil du monde de la mode. Plus récemment, à Tanger, 28 personnes sont décédées dans l'innondation d'un atelier textile clandestin, dont 19 femmes. 

Ainsi, la sécurité des ouvrières, leurs revenus et leurs bonnes conditions de travail constituent un enjeu crucial de la mode éthique.

Fashion Revolution

Vérifier les étiquettes, exiger des marques engagement et transparence peuvent être de premiers pas vers une mode plus juste. 

Notre vision

Chez Arsayo, l'équipe est mixte. Mais chacun.e se sent concerné.e par le sujet. Toutes les inégalités et les injustices sont liées, racisme, spécisme, sexisme, et il est toujours bon de déconstruire nos idées reçues, pour un monde plus doux et solidaire.

Le langage inclusif nous semble notamment un outil efficace pour redonner leur visibilité aux femmes et aux minorités de genre. A travers nos photos, nous souhaitons aussi représenter une diversité de corps, de beautés et d'identités.

Nous apprécions de vous proposer un sac à dos unisexe, pour ne pas renforcer les clivages entre les genres. Un accessoire pratique, ergonomique et sécurisant, en contre-pied aux articles jolis mais inconfortables trop souvent proposés aux femmes au nom de la mode.

Arsayo Confort

Nos choix ne sont peut-être pas toujours parfaits, mais nous prenons le parti de constamment apprendre et nous remettre en question.

4 médias girl power qu'on aime pour affûter son esprit féministe :

  • Quoi de meuf, un podcast sous forme de conversation entre 2 journalistes, décortiquant la pop culture de manière accessible et bienveillante et bien sûr sous un angle féministe
  • Women who do stuff, c'est une newsletter avant tout, mais aussi des interviews, mettant en lumière "des femmes qui font des choses", artistes, activistes, scientifiques, entrepreneuses, sportives de haut niveau et autres personnes inspirantes qu'on voit trop peu dans les autres médias.
  • 1001 héroïnes, parce qu'on a toutes besoin de modèles et de représentations convaincaintes, ce site répertorie les oeuvres (livres, films, séries) qui font du bien.
  • Nouveau modèle, réflexions sur la mode éthique et les femmes entrepreneuses.

fashion revolution



Vous pouvez également Voir toutes