Enfin une alternative éthique aux cuirs exotiques !

zoom on the bagpack of Arsayo made with cork to replace the animal leather

Des associations de protection des animaux telles que PETA dénoncent à longueur d'années les abus de l'industrie de la mode, enquêtes à l'appui, tout en encourageant les alternatives. Voici les principales dérives de l'exploitation des serpents, des crocodiles ou des alligators pour leur peau : 

 

  • abattage cruel (animaux assommés à coups de gourdins ou de marteaux, décapités ou dépecés vivants)
  • élevages insalubres (surpeuplés, sans lumière, eau sale)
  • contrebande et braconnage d'espèces protégées
  • origine lointaine, bilan carbone élevé (Asie du sud-est, Australie, USA, Amérique latine, Afrique centrale et australe)


En 2013, on estime que 1,3 millions de crocodiles et caïmans ont été victimes du commerce de leur peau (voir l'enquête très complète de l'association suisse PSA). Si ces animaux ne nous paraissent pas des plus « mignons », ils ressentent tout comme nous la douleur et la peur, et ont pleinement leur place dans leurs écosystèmes respectifs. Quel gâchis que ces vies brisées au nom du luxe.

Et si la mode du futur était respectueuse des vies animales ?

Un public grandissant exige de savoir d'où viennent les produits, et à refuser des modes de production cruels, ou nocifs pour l'humain et l'environnement. En 2019, 89% des français·es jugent la cause animale importante (sondage Ifop), et surement vous sentez-vous aussi concerné.e.

Partout dans le monde, la considération pour les animaux sacrifiés au nom de la mode évolue, qu'il s'agisse d'animaux sauvages ou issus d'élevages :

Bien sûr il existe déjà des alternatives comme la peau de bovin embossée (toujours prise sur un animal) ou tout simplement des matières synthétiques pour répondre à la demande de peaux de reptiles à bas prix. Mais bonne nouvelle, on peut faire bien mieux...



La nouvelle collection Arsayo répond à cette demande

Notre nouvelle collection de sacs à dos est réalisée en écorce de liège, notre matériau de prédilection, récolté et façonné au Portugal. Un travail d’embossage, de patine et de vernis partiel sur la matière permet un résultat bluffant imitant parfaitement les écailles, élégant, et garanti 100% végane, avec deux versions au choix, façon python ou crocodile.

Les avantages de cette matière sont multiples :

  • matière végétale, renouvelable et respectueuse de l'environnement
  • résistante, facile d'entretien, légère, imperméable
  • sans cruauté
  • coût moindre par rapport à un article en peau véritable
  • valorisation de matières premières et savoir-faire européens


Une autre mode est donc possible ! 

...

Une marque végane doit-elle imiter les peaux animales ?

Sommes-nous choqué.es par un imprimé zèbre ou léopard ? Par une paire de bottes en simili-cuir ? Quel enfant ne chérit pas sa peluche en fausse fourrure ?

L'esthétique des peaux et fourrures animales est finalement bien ancrée dans nos placards et nos envies de mode. Pourquoi ne pas juste s'approprier leur beauté ? La demande existe et nous pouvons y répondre avec des articles aussi éthiques et qualitatifs que possible, et sans nuire aux animaux.

En espérant un futur proche où se parer de véritables peaux sera impensable, soyons fier·ère·s de porter du faux ! :) La mode végane et éthique a un bel avenir devant elle, et nous espérons qu'elle vous inspire autant que nous.


Laissez un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.